Train miniature numérique – Tout sur le digital en modélisme ferroviaire

La commande numérique que l’on appelle couramment digital est un merveilleux moyen de s’approcher encore plus de la réalité dans la reproduction du système ferroviaire. Certains diront que les systèmes classiques, le système analogique,  est voué à disparaître au profit du numérique et d’autres vous défendront corps et âme le système analogique.

Nous ne voyons pas dans le futur mais tout ce que nous pouvons vous dire, c’est que les parts de marché sont en constante augmentation pour le digital face à l’analogique. Je rajouterai même que les systèmes numériques sont maintenant d’une facilité déconcertante à mettre en place tout comme l’analogique sans les inconvénients.

Le principe du digital en modélisme ferroviaire

Décodeur DCC train miniature
Décodeur digital DCC

Le digital est donc un système numérique permettant de piloter différents éléments sur notre réseau comme les aiguillages, les feux de signalisation et d’autres, mais surtout permet le contrôle des locomotives de façon individuelle et de plus en ajoutant de nombreuses fonctions pré-intégrées par les constructeurs  comme les phares, différents effets sonores  parmi le klaxon, des messages pour les voyageurs ou le bruit du fonctionnement de la motrice.

À l’opposé le système classique qui est le système analogique ne permet pas ce type de manœuvre et d’option, les locomotives sont alimentés pas un simple transformateur qui en faisant varier la tenson fait varier la vitesse de tout ce qui est sur les voies à ce moment. Il est donc impossible de contrôler tous les éléments séparément. En digital par contre, chaque machine fonctionnera séparément, elle exécutera à la lettre vos instructions sans que les autres ne bougent.

Le fonctionnement du digital pour train miniature

Un système digital nécessite un appareil de commande pour donner l’ordre à vos locomotives et ou aiguillage d’effectuer les actions que vous souhaitez, à travers le régulateur.

Le régulateur est chez certains fabricants un tout avec la centrale et l’amplificateur. Il expédie des informations à la centrale, qui elle-même va convertir l’information en un paquet de données au format défini par le système choisi et le transmet à l’amplificateur qui l’expédie par les rails aux décodeurs installés dans chaque locomotive. Le principe est identique pour le fonctionnement d’aiguillage ou autres éléments.

Une très bonne source d’informations pour se lancer rapidement et sans erreur dans le digital est À Propos Du Digital » de Yannick Noel. C’est un livre que je conseille systématiquement pour enlever les premiers doutes sur le choix des systèmes.

Si je devais conseiller un seul livre sur le digital, c’est celui-là.

En savoir plus

Composition d’un système digital

  • La commande à main

C’est celle-ci qui permet le pilotage d’une ou plusieurs locomotives. Suivant sa technicité elle permet le pilotage des feux, d’un avertisseur ou des accessoires de voie.

  • L’Interface PC (optionnel)

Elle permet le dialogue avec le réseau et  un ordinateur et donc permet la gestion du réseau par ce dernier. L’interface PC peut remplacer de nombreux accessoires nécessaires en analogique (relais, détecteurs, etc…). Elle apporte aussi une plus grande souplesse lors de l’élaboration ou de la modification du réseau dans le cas de grand réseau.

  • Le régulateur

Son rôle est de générer un signal qui suivant la sélection de la commande à main, prendra en charge la loco ou les accessoires voulus.

  • L’amplificateur

Il reçoit le signal venant du régulateur et l’envoi sur la voie sous une intensité suffisante pour alimenter une ou plusieurs locomotives et les accessoires de voie.

  • Le décodeur

Le décodeur est le cerveau relais miniaturisé qui se trouve dans votre locomotive. Il reçoit le signal et le décode, pour transmettre au moteur le courant qui le fera tourner dans le sens et la vitesse désirée.

  • Un ensemble, une box

L’ensemble commande à main/régulateur/booster/interface PC peut soit être séparé soit regroupé dans un seul et même boîtier, ce que l’on appelle communément une box ou une centrale ferroviaire.

Aujourd’hui, l’essentiel des centrales est sous cette forme, comprenant la totalité des composants basique au fonctionnement du réseau de train miniature.

Les centrales digitales entrées de gammes bien que plus petite sont suffisantes pour diriger un petit nombre de train miniature.

En revanche pour plus d’aisance une centrale digitale haut de gamme sera plus naturellement plus complète pour contrôler votre réseau. C’est aussi une étape nécessaire pour la gestion d’aiguillage, section et autres automatismes.

Pour commencer le digital rapidement

L’une des meilleures façon de se lancer dans l’aventure du digital est encore de démarrer avec un kit complet comprenant l’essentiel, très simple car ce type de kit comprend une centrale digitals entrée de gamme comme celle présente dans notre guide et de quoi construire un petit réseau avec son matériel roulant.

Ces coffrets sont idéals pour débuter car ils simplifient à l’essentiel la prise en main du numérique, se limitant réellement au digital ferroviaire simple, utile pour la grande majorité des modélistes.

Centrale digital Multimaus par Roco

Une petite astuce qui est tout aussi valable pour les débutants et les connaisseurs, acheter un coffret de départ Roco digital pour obtenir une télécommande Multimauss. C’est un très bon investissement car pour le prix d’un kit, vous avez une locomotive et des wagons de qualité, mais surtout la Multimauss qui sert de centrale mais aussi de télécommande si branché sur une Intellibox par exemple.

  • Une box digitale Multimaus pré-programmé dont il est simplement nécessaire de brancher. Mais surtout la Multimaus pourra être réutilisée dans un système plus complexe, c’est un investissement durable.
  • De quoi créer une boucle, avec aiguillages suivant le coffret.
  • Une locomotive est ses wagons de très bonne qualité, c’est le même matériel que vous trouverez à l’unité.

En savoir plus sur les coffrets Roco

Le digital ferroviaire simple

digital-simple-train-miniature

Avec un système numérique équipé de ces seuls éléments ou tout simplement d’une box vous pourrez directement conduire des trains sans qu’aucune sélection de voie ou câblage compliqué ne soit nécessaire. En digital deux fils suffisent un point c’est tout pour faire fonctionner plusieurs trains et convois sans problème,  dans cette version simple du digital.

La version simple du digital répond à une simple demande,  c’est à dire une conduite de plusieurs trains sur le même réseau ! En parallèle de cette version simple du digital il existe deux autres versions qui nécessitent plus de câblage afin de recueillir des infos nécessaires à la gestion des convois et bien plus sur le réseau.

Le digital simple avec automatisme

Cette autre approche du digital est un système qui en plus de coûter cher vous impose de positionner de nombreux fils entre les modules, vous recréez une partie de la complexité de l’analogique que vous avez choisi de quitter, mais vous gagnerez grandement en fonctionnalité et en amusement.

Avec cette approche vous reprenez le concept précédent, auquel vous ajoutez de la complexité avec de l’électronique pour contrôler vos trains.

Avec cette variante du digital simple il est nécessaire de découper votre réseau en cantons et section suivant le principe imposé par vos modules électroniques. Vous resterez tout de même limités et vous ne pouvez pas gérer les situations complexes ou la signalisation autre que rouge et vert ou un système anti-collision simple.

Le digital ferroviaire informatisé

Le digital informatisé est la meilleure solution pour la gestion de votre réseau, idéal aussi bien pour les grands réseaux que pour un microréseau. Cette variante du digital est une approche différente du digital simple, car elle nécessite plusieurs modules supplémentaires, de nombreux câblages et une configuration sur ordinateur. Mais ces dernières années la complexité de l’installation a grandement diminué, les fabricants de système numérique pour train ont facilité l’installation et la mise en place de leurs outils de gestion, plus ergonomique, plus facile à brancher et plus facile à comprendre.

Un système digital informatisé vous permettra d’effectuer de nombreuses action sur votre réseau, la liste ci-dessous n’est pas exhaustive et les fonctionnalités possibles n’ont de limite que votre imagination.

  • Gestion de grand convoi
  • Système anti-collision avancé
  • Gestion des aiguillages avancés
  • Gestion de la signalisation des voies adaptées à votre réseau
  • Pilotage automatisé des trains, création de scénario de trajet
  • Et encore plus de fonction à découvrir ….

Un système digital informatisé se compose d’éléments en plus des éléments classiques comme d’une centrale digitale et des décodeurs interne à vos locomotives. Il vous faudra donc ajouter :

  • Un logiciel de pilotage informatique de votre réseau
  • Des modules de commande pour les aiguillages
  • Des modules de rétro-signalisation (renvois d’informations)
  • Des modules pour les signaux
  • Une interface avec l’ordinateur si votre centrale n’en est pas équipée d’origine

Suivant l’architecture et la complexité de votre réseau il sera nécessaire de multiplier certains éléments composant le système, principalement les modules d’aiguillage ou de signalisation, mais ceci n’apporte pas de complexité supplémentaire dans la mesure où il s’agit simplement de câbles supplémentaires et non de programmation supplémentaire. Le câblage d’un système numérique informatisé est toujours plus simple qu’un système s’en approchant en analogique qui est un véritable casse-tête.digital-automatisme-train-miniature

Le système digital informatisé est donc le système le plus adapté si vous voulez réaliser une approche réaliste sur votre réseau. La gestion automatisée offre la possibilité de nombreuses fonctions pour se faciliter la vie dans le fonctionnement de son réseau.

Il n’est pas forcément nécessaire d’ajouter toutes les fonctionnalités listées précédemment sur votre réseau, la complexité du système de votre réseau dépendra de ce que vous voudrez contrôler sur ce dernier, car aucun module de commande n’est obligatoire si ce n’est ceux listé dans le digital simple et les éléments permettant d’automatisé votre réseau.

Un exemple de réseau numérique ferroviaire c’est mieux

Un exemple concret avec un micro-réseau. Vous avez conçu un micro-réseau et vous aimez le voir fonctionner ou vous souhaitez l’exposer mais vous ne voulez pas rester à ses côtés pour le piloter. Un système digital informatisé vous permettra de gérer automatiquement les allers-retours du train, l’échange entre deux voies ou encore le décrochage et l’attelage des wagons.

Dans ce cas précis il n’est pas nécessaire de s’équiper de toute la panoplie de composant pour gérer ce micro-réseau, 1 ou 2 modules, une box digital ou un pc et votre pilotage peut être opérationnel. Un système digital informatisé n’est donc pas réservé à des réseaux de très grande taille mais également de petit réseau, la mise en place les éléments ou le câblage sont les même, seul leur nombre est différent.

Pour conclure

Le digital est maintenant un système bien ancré dans le modélisme ferroviaire et qui tend à devenir incontournable, tant sa facilité d’installation s’est grandement améliorée. Bien loin d’un système de bidouilleur informaticien, le digital est présent dès le coffret de base chez des marques comme Roco. Un débutant pourra facilement se familiariser avec le système numérique puis passer vers l’automatisation de son réseau.

Laisser un commentaire